le Tri d'EMMA

Don, Recyclage et Collecte de Textiles

Aujourd’hui, 191 structures Emmaüs (communautés, structures d’insertion) dans 87 départements agissent sur le champ de la récupération avec un mode d’intervention et un savoir-faire unique : il s’agit majoritairement de collecter à domicile, ou de recevoir sur site, des produits de toute nature donnés par des particuliers. Ces produits sont triés, remis en état par les compagnons et salariés en insertion puis revendus à prix modique. L’action des groupes Emmaüs s’inscrit donc parfaitement dans les 3 axes du développement durable : social, environnemental et économique. Dans une société largement dominée par le profit, l’individualisme, la recherché de productivité, le consumérisme, Emmaüs démontre ainsi chaque jour qu’un modèle d’économie solidaire et circulaire est possible. Nous avons mis ici en valeur deux filières (textile et déchets d’équipements électriques et électroniques) qui, du fait de loi européennes, se sont organisées au niveau national et pour lesquelles Emmaüs a su faire valoir la spécificité de structures vouées à l’insertion ou à l’accueil inconditionnel.

Grâce à leur activité de récupération, de réemploi et de vente, les structures d’insertion du Mouvement Emmaüs mènent une action originale en employant dans un parcours d’insertion ou de façon durable des personnes en très grande difficulté, exclues jusqu’alors du monde du travail. Afin de mieux répondre aux formes de pauvreté liées au chômage, Emmaüs a développé des structures d’insertion par l’activité économique. La diversité des dispositifs mis en œuvre doit permettre de couvrir l’éventail des besoins, très variables, des personnes en situation d’exclusion et éloignées de l’emploi. La base de l’activité économique développée dans les structures d’insertion correspond à la vocation historique d’Emmaüs : la collecte, le tri et le recyclage de produits, plus particulièrement sur les vêtements et les équipements électriques ou électroniques.

Face aux situations intolérables vécues par les personnes sans abris ou mal logées, les groupes Emmaüs développent des réponses adaptées aux besoins de cette population « sans toits » et malheureusement trop souvent « sans droits », et mènent une action forte de veille et d’interpellation.